C. SUETONI TRANQUILLI

DE VITA CAESARUM

NERO, XXXIV


traduction commentée

traduction sèche

commentaire

traduction

A.S.:pour un commentaire plus engagé, voir celui de Chantal Osorio

1) GRAVABATUR PRIMO MATREM Il trouvait d'abord (pesante!) importune sa mère (GRAVOR ici déponent; balancement temporel PRIMO/MOX articulant une période où les structures binaires abondent, comme pour mieux évoquer la montée du ressentiment: GRAVABATUR, puis de la haine: INVIDIA) EXQUIRENTEM ET CORRIGENTEM ACERBIUS épiant et critiquant trop aigrement (ces participes apposés fleurent le grec; ACERBIUS: sens évaluatif du compâratif sans complément: assez, passablement, trop, ici adverbial donc à forme neutre)  FACTA DICTAQUE SUA  ses actes et ses paroles (SUA en facteur commun pour les deux participes passés devenus des noms, au point que DICTUM donnera un dicton; cf. notre formule consacrée: ses gestes et gestes. Ses agissements?)  HACTENUS UT ONERARET IDENTIDEM INVIDIA assez pour +la+ charger plusieurs fois de sa haine (HACTENUS UT: le sens atténuatif/restrictif laisse ici, par litote, toute sa place à la haine; le sens IN-VIDIA, ne pas (vouloir) voir renvoie à un comportement et une expression communs: ne pas voir en peinture )  QUASI CESSURUS IMPERIO  comme s'il allait se retirer du pouvoir/abandonner le pouvoir (participe futur de CEDO avec ablatif d'origine, en une expression concise) QUE ABITURUS RHODUM  et s'éloigner pour aller à Rhodes (traduction quasi commentaire pour rendre le AB-EO et l'accusatif de direction sans préposition avec les verbes de mouvement!) , MOX PRIVAVIT ET HONORE OMNI ET POTESTATE bientôt, il +la priva et de tout honneur et de tout pouvoir (+la car MATREM est en facteur commun, en prolepse dans cette période, comme focalisant l'obsession de son fils; nous avons gardé l'insistance de la syndèse ) QUE STATIONE MILITUM ET GERMANORUM ABDUCTA et sa garde de soldats et de Germains +lui ayant été enlevée (ablatif absolu; les MILITES sont des citoyens romains, les GERMANI des soldats alliés) EXPULIT QUOQUE CONTUBERNIO AC PALATIO il la chassa aussi de son entourage et du palais  (jeu d'opposition entre les voyelles fermées puis ouvertes, les ruptures induites par le claquement des occlusives sourdes en contradiction avec les liquides, voire les deux nasales) ; HABUIT NEQUE QUICQUAM PENSI IN DIVEXANDA et il n'eut rien de poids=aucun poids (ou problème dirait-on actuellement) (dans le fait de) à la torturer (QUICQUAM=semi-négatif, donc toujours avec une négation à proximité; le PENSUM est bien l'étymologie de poids, auquel les copistes médiévaux adjoignirent un d par erreur à partir de PONDUS: le PENSUM est un travail pesant, car c'est le poids de laine donné à filer à ses esclaves féminines par la matrone, chaque jour; sinon? rien à bouffer et claques à l'appui; VEXARE veut déjà dire torturer - le terme être vexé s'est affaibli, comme souvent; avec DI-, particule dépréciative/négative,  ce sens se renforce, ici à l'adjectif verbal; notons la ciselure des expressions - ou, pour les esprits plus critiques (ou chagrins?), leur côté artificiel et trop travaillé, trop contourné: on sent le plaisir du pédant), SUMMISSIS QUI INQUIETARENT +des gens+ ayant été envoyés qui troubleraient +son repos (tournure très ramassée, concision maximale au risque de l'obscurité, avec le côté inquiétant de coups par en-dessous: SU-MITTO, c'est insidieux; QUI: relative de but (bien vu avec MITTO!) au subjoncif; IN-QUIES, pas de repos: au fur et à mesure de notre avancée dans le texte, l'attention de Suétone à ces termes s'affirme) ET LITIBUS MORANTEM ROMAE et par des procès (elle restant, acc. car EAM non nécessaire cod de INQUIETARENT) alors qu'elle séjournait à Rome (ET... ET syndèse en balancement; ROMAE=locatif; MORANTEM: encore une tournure par participe présent) ET QUIESCENTEM IN SECESSU et (elle se reposant) alors qu'elle se reposait dans sa (maison de) campagne  (le terme est anachronique mais répond à la réalité sociale du temps)  PER CONVICIA ET JOCOS par des invectives et des railleries/ plaisanteries/ saillies (VARIATIO: ablatif de moyen avant avec LITIBUS )  PRAETERVEHENTES TERRA MARIQUE en passant devant sur terre et sur mer . (2) VERUM TERRITUS MINIS EJUS (en facteur commun avec VIOLENTIA!) AC VIOLENTIA Mais effrayé par ses menaces et sa violence STATUIT PERDERE il décida de la perdre (la condamnation tombe brutalement en 2 mots); ET CUM TEMPTASSET TER VENENO et comme il avait essayé trois fois par le venin  (TEMPTAVISSET ici syncopé. néron a au moins le mérite de la persévérance, nonobstant les échecs réitérés) ET SENTIRET PRAEMUNITAM ANTIDOTIS et qu'il avait compris qu'elle était protégée par des antidotes (VARIATIO avec le jeu des compléments, puisque le verbe TEMPTASSET reste dans l'absolu ), PARAVIT LACUNARIA QUAE NOCTU il +fit préparer des lambris (de plafond) qui, de nuit, (car les caissons du plafond font des creux, des lacunes!) MACHINA LAXATA un mécanisme ayant été relâché (un laxatif provoque un relâchement; Suétone nous laisse imaginer le... truc!) DECIDERENT SUPER (EAM) DORMIENTEM tomberaient +sur elle dormant. (3) HOC CONSILIO CELATO PARUM PER CONSCIOS Ce projet/complot ayant été tenu trop peu caché par l'intermédiaire de complices (cette tournure explique pourquoi le c. d'agent en français est avec PER/par; les CONSCII sont les membres d'un complot, ceux qui savent ensemble les tenants et aboutissants ) COMMENTUS EST NAVEM SOLUTILEM  Il imagina un  navire qui puisse se disloquer (COMMENTOR est un fréquentatif - la pensée est vivace! - déponent, cf. MEMINI; la SOLUTIO dissout la difficulté! SOLUTIS semble un hapax (mot attesté une seule fois) de Suétone, d'où la nécessité d'un dictionnaire à l'oral! ) CUJUS VEL NAUFRAGIO VEL RUINA CAMARAE PERIRET  par le naufrage ou la ruine/chute du château duquel elle périrait (CUJUS est en facteur commun pour NAUFRAGIO et RUINA, la présence d'un c. de nom (CAMERA/CAMARA, mot grec latinisé directement, apparemment le toit courbé du château arrière) avec ce mot rend très lourd le mot-à-mot)  QUE RECONCILIATIONE ITA SIMULATA et une réconciliation ayant été ainsi simulée (le ITA annonce la suite, en fait) EVOCAVIT BAIAS LITTERIS JUCUNDISSIMIS  Il l'appela à Baies avec une lettre très agréable (classique! au pl. LITTERAE=missive, composée de lettres de l'alphabet; BAIAS=accusatif question QUO sans préposition avec un nom de lieu)  AD CELEBRANDA SIMUL SOLEMNIA QUINQUATRUUM pour célébrer ensemble les fêtes des Quinquatries (comme leur nom l'indique, 5 jours après... les ides de Mars); QUE NEGOTIO DATO TRIERARCHIS et la tâche ayant été donnée aux triérarques (Les triérarques commandent une trière, ici au datif pl. ) QUI CONFRINGERENT LIBURNICAM QUA ADVECTA ERAT qui briseraient=tels qu'ils briseraient le +navire liburnien par lequel elle avait été amenée (ne pas oublier le plus-que-parfait! ) VELUT CONCURSU FORTUITO comme par une rencontre fortuite (donc un choc latéral contre une coque de noix! puisque CONCURSUS signifie courir ensemble: il ne s'agit pas d'éperonner, car dans ce cas le hasard n'y aurait aucune part! Et cet incident sans suite ne peut que rassurer la victime, puisque personne n'a profité de cette première aubaine), PROTRAXIT CONVIVIUM il prolongea le banquet (pour endormir la méfiance de sa mère)  REPETENTIQUE BAULOS et à elle regagnant Baule IN LOCUM NAVIGII CORRUPTI au lieu du navire endommagé OPTULIT ILLUD MACHINOSUM il proposa celui (qui avait été) trafiqué (ILLUD pour le mettre en valeur), PROSECUTUS HILARE l'ayant accompagnée gaiement (HILARE, adv. d'un adjectif tiré directement du grec) ATQUE EXOSCULATUS QUOQUE IN DIGRESSU PAPILLAS et ayant embrassé aussi lors du départ ses tétins (ceci faisant partie des rumeurs répandues à l'envi à l'encontre de Néron: celle d'inceste n'a pas bonne presse et Suétone la corrobore ensuite en frôlant la nécrophilie). 4) RELIQUUM TEMPORIS Le reste du temps (=de la nuit)  VIGILAVIT CUM MAGNA TREPIDATIONE Il veilla avec une grande inquiétude (cf. intrépide), OPPERIENS EXITUM COEPTORUM attendant la fin des choses commencées (. (5) SED UT COMPERIT OMNIA (ESSE) DIVERSA Mais quand il comprit que toutes les choses=tout étaient/était en sens contraire (de ce qu'il avait escompté) QUE EAM EVISISSE NANDO et que celle-ci s'était échappée en nageant (EVADO; NANDO=gérondif), INOPS CONSILII, dépourvu de solution (mais vu la suite, il est assez machiavélique pour s'adapter et trouver une excellente parade! Le CONSILIUM renvoie à quelque chose de préparé)  JUSSIT L. AGERMUM, LIBERTUM EJUS.il ordonna que Lucius Agermus, un affranchi d'elle  (donc, un de ses affranchis... Affranchi? Donc un homme de toute confiance, la main de sa maîtresse!) NUNTIANTEM CUM GAUDIO SALVAM (ESSE) ET INCOLUMEM annonçant avec joie qu'elle (était) saine et sauve (nous connaissons, grâce à Tacite! la raison de cette démarche surprenante: Agrippine est fine mouche, mais Suétone se garde bien de nous le faire sentir et nous laisse dans l'expectative; d'aucuns soutiendront que c'est pour s'en tenir aux faits) , PUGIONE ABJECTO CLAM JUXTA un poignard ayant été jeté secrètement près +de lui (ablatif absolu. PUGIO: poignard, vu l'étymologie des deux mots) ARRIPI UT PERCUSSOREM SUBORNATUM SIBI soit saisi comme assassin suborné/payé contre lui-même (JUSSIT, verbe principal; PERCUSSOR est sans doute plus fort que notre commun assassin, sauf si l'on pense à l'étymologie de ce dernier terme!) CONSTRINGI, MATREM OCCIDI, et qu'il soit enchaîné, que sa mère soit tuée (même pas exécutée: la condamnation est brutale) QUASI VITASSET MORTE VOLUNTARIA CRIMEN DEPREHENSUM. comme si elle avait évité par une mort volontaire que son crime soit saisi sur le...  vif? pris sur le fait! (VITAVISSET; Néron pense à tout, même à pouvoir se disculper d'une accusation de matricide, même si attenter à sa vie d'IMPERATOR est en fait un sacrilège relevant de l'exécution immédiate, voire sommaire. Nous-même n'avons pu résister à la citation implicite du Micromégas de Voltaire, où le nain de Saturne, alias Fontenelle, croit avoir pris la nature sur le fait - ce qui lui était arrivé, alors qu'il était dans une situation intéressante - pour citer maintenant le Divin marquis-  avec Mme de Tencin) 6) ATROCIORIA ADDUNTUR HIS AUCTORIBUS NEC INCERTIS des choses/informations assez atroces/répugnantes sont ajoutées aux miennes (=HIS) par des auteurs/garants (mais ce sont les mêmes) non indéfinis (donc, des sources sûres et dont on connaît les noms, le terme joue à double sens, et la double négation se veut conclusive, alors qu'il y a toute chance qu'il s'agisse de fausses rumeurs. Néron n'en est pas à une près): ACCURRISSE AD VISENDUM CADAVER INTERFECTAE qu'il est accouru pour voir le cadavre de la tuée (INTERFICIO, euphémisme étymologiquement, cf. fairer passer l'arme à gauche!) CONTRECTASSE MEMBRA qu'il a palpé des membres (verbe syncopé pour CONTRECTAVISSE, comme VITUPERAVISSE), ALIA VITUPERASSE, qu'il en a critiqué d'autres QUE SITI OBERTA INTERIM BIBISSE.et que la soif étant apparue entre-temps, qu'il avait bu (ceci termine dans le gore. ou une COMMISSATIO improvisée, en digestif) (7) TAMEN NEQUE POTUIT FERRE AUT STATIM AUT UMQUAM POSTEA Cependant, il ne put supporter ni (aussitôt) à ce moment ni plus tard (UMQUAM, semi-négatif. Pour une fois le français est plus concis que le latin) CONSCIENTIAM SCELERIS la conscience de son crime (ce qui pourrait être un embryon de début de qualité se retourne en fait en ultime marque d'abomination), QUAMQUAM CONFIRMARETUR GRATULATIONIBUS ET MILITUM ET SENATUS ET POPULI bien qu'il eût été raffermi par les félicitations des soldats, du Sénat et du Peuple, (la mention SENATUS POPULUS, clin d'oeil à la formule officielle, vide de sa substance la révérence que l'on pourrait éprouver...) SAEPE CONFESSUS SE EXAGITARI ayant mainte fois confessé qu'il était agité (CONFITEOR=aveu du crime; cf. notre culture de l'aveu dans notre justice française: faute avouée peut enfin être condamnée...) SPECIE MATERNA par le fantôme maternel, (=forme que prend le remord) ET VERBERIBUS AC TAEDIS ARDENTIBUS FURIARUM et par les fouets et les torches brûlantes des Furies (harmonie et allitérations). (8) QUIN TEMPTAVIT SACRO FACTO Bien plus il essaya, un sacrifice étant fait  (ablatif absolu) EVOCARE MANES PER MAGOS d'évoquer ses mânes par le truchement de Mages (=le succès des religons orientales) ET EXORARE et de +les apaiser. QUIDEM PEREGRINATIONE GRAECIAE Certes, lors de son voyage de/en Grèce (cf. pélerin!= au-delà du territoire, cf. AGER PUBLICUS) NON AUSUS EST INTERESSE ET SACRIS ELEUSINIS, il n'osa pas participer non plus (=ET) aux Mystères d'Eleusis (<Eleusiniens; ET=adverbe) INITIATIONE QUORUM de l'initiation desquels (ablatif d'origine avec SUB-MOVEO) IMPII ET SCELERATI SUMMOVENTUR les impies et les criminels sont interdits (finalement, tous les verbes de mouvement marquent l'agitation du coupable, IN-QUIETUS) VOCE PRAECONIS par la voix du héraut.

traduction brute de coffre

1) GRAVABATUR PRIMO MATREM Il trouvait d'abord (pesante!) importune sa mère EXQUIRENTEM ET CORRIGENTEM ACERBIUS épiant et critiquant trop aigrement FACTA DICTAQUE SUA  ses actes et ses paroles HACTENUS UT ONERARET IDENTIDEM INVIDIA assez pour +la+ charger plusieurs fois de sa haine QUASI CESSURUS IMPERIO  comme s'il allait se retirer du pouvoir QUE ABITURUS RHODUM  et s'éloigner pour aller à Rhodes, MOX PRIVAVIT ET HONORE OMNI ET POTESTATE bientôt, il +la+ priva et de tout honneur et de tout pouvoir QUE STATIONE MILITUM ET GERMANORUM ABDUCTA et sa garde de soldats et de Germains +lui ayant été enlevée EXPULIT QUOQUE CONTUBERNIO AC PALATIO il la chassa aussi de son entourage et du palais; HABUIT NEQUE QUICQUAM PENSI IN DIVEXANDA il n'eut rien de pesant à la torturer, SUMMISSIS QUI INQUIETARENT des gens ayant été envoyés qui troubleraient +son repos ET LITIBUS MORANTEM ROMAE et par des procès alors qu'elle séjournait à Rome ET QUIESCENTEM IN SECESSU et alors qu'elle se reposait dans sa (maison de) campagne  PER CONVICIA ET JOCOS par des invectives et des railleries PRAETERVEHENTES TERRA MARIQUE en passant devant sur terre et sur mer . (2) VERUM TERRITUS MINIS EJUS AC VIOLENTIA Mais effrayé par ses menaces et sa violence STATUIT PERDERE il décida de la perdre; ET CUM TEMPTASSET TER VENENO et comme il avait essayé trois fois par le venin ET SENTIRET PRAEMUNITAM ANTIDOTIS et qu'il avait compris qu'elle était protégée par des antidotes, PARAVIT LACUNARIA QUAE NOCTU il +fit préparer des lambris (de plafond) qui, de nuit,  MACHINA LAXATA un mécanisme ayant été relâché DECIDERENT SUPER (EAM) DORMIENTEM tomberaient +sur elle dormant. (3) HOC CONSILIO CELATO PARUM PER CONSCIOS Ce complot ayant été tenu trop peu caché par l'intermédiaire de complices COMMENTUS EST NAVEM SOLUTILEM  Il imagina un  navire qui puisse se disloquer CUJUS VEL NAUFRAGIO VEL RUINA CAMARAE PERIRET  par le naufrage ou la chute du château duquel elle périrait QUE RECONCILIATIONE ITA SIMULATA et une réconciliation ayant été ainsi simulée EVOCAVIT BAIAS LITTERIS JUCUNDISSIMIS  Il l'appela à Baies avec une lettre très agréable AD CELEBRANDA SIMUL SOLEMNIA QUINQUATRUUM pour célébrer ensemble les fêtes des Quinquatries; QUE NEGOTIO DATO TRIERARCHIS et la tâche ayant été donnée aux triérarques QUI CONFRINGERENT LIBURNICAM QUA ADVECTA ERAT qui briseraient le +navire liburnien par lequel elle avait été amenée VELUT CONCURSU FORTUITO comme par une rencontre fortuite, PROTRAXIT CONVIVIUM il prolongea le banquet REPETENTIQUE BAULOS et à elle regagnant Baule IN LOCUM NAVIGII CORRUPTI au lieu du navire endommagé OPTULIT ILLUD MACHINOSUM il proposa celui (qui avait été) trafiqué, PROSECUTUS HILARE l'ayant accompagnée gaiement ATQUE EXOSCULATUS QUOQUE IN DIGRESSU PAPILLAS et ayant embrassé aussi lors du départ ses tétins. 4) RELIQUUM TEMPORIS Le reste du temps VIGILAVIT CUM MAGNA TREPIDATIONE Il veilla avec une grande inquiétude, OPPERIENS EXITUM COEPTORUM attendant la fin des choses commencées . (5) SED UT COMPERIT OMNIA (ESSE) DIVERSA Mais quand il comprit que tout était en sens contraire QUE EAM EVISISSE NANDO et que celle-ci s'était échappée en nageant, INOPS CONSILII, dépourvu de solution JUSSIT L. AGERMUM, LIBERTUM EJUS.il ordonna que Lucius Agermus, un affranchi d'elle NUNTIANTEM CUM GAUDIO SALVAM (ESSE) ET INCOLUMEM annonçant avec joie qu'elle (était) saine et sauve, PUGIONE ABJECTO CLAM JUXTA un poignard ayant été jeté secrètement près +de lui ARRIPI UT PERCUSSOREM SUBORNATUM SIBI soit saisi comme assassin payé contre lui-même CONSTRINGI, MATREM OCCIDI, et qu'il soit enchaîné, que sa mère soit tuée QUASI VITASSET MORTE VOLUNTARIA CRIMEN DEPREHENSUM. comme si elle avait évité par une mort volontaire que son crime soit saisi sur le fait! 6) ATROCIORIA ADDUNTUR HIS AUCTORIBUS NEC INCERTIS des informations assez répugnantes sont ajoutées aux miennes (=HIS) par des garants non indéfinis: ACCURRISSE AD VISENDUM CADAVER INTERFECTAE qu'il est accouru pour voir le cadavre de la tuée CONTRECTASSE MEMBRA qu'il a palpé des membres, ALIA VITUPERASSE, qu'il en a critiqué d'autres QUE SITI OBERTA INTERIM BIBISSE.et que la soif étant apparue entre-temps, qu'il avait bu. (7) TAMEN NEQUE POTUIT FERRE AUT STATIM AUT UMQUAM POSTEA Cependant, il ne put supporter ni à ce moment ni plus tard CONSCIENTIAM SCELERIS la conscience de son crime, QUAMQUAM CONFIRMARETUR GRATULATIONIBUS ET MILITUM ET SENATUS ET POPULI bien qu'il eût été raffermi par les félicitations des soldats, du Sénat et du Peuple, SAEPE CONFESSUS SE EXAGITARI ayant mainte fois confessé qu'il était agité SPECIE MATERNA par le fantôme maternel, ET VERBERIBUS AC TAEDIS ARDENTIBUS FURIARUM et par les fouets et les torches brûlantes des Furies. (8) QUIN TEMPTAVIT SACRO FACTO Bien plus il essaya, un sacrifice étant fait EVOCARE MANES PER MAGOS d'évoquer ses mânes par le truchement de Mages ET EXORARE et de +les apaiser. QUIDEM PEREGRINATIONE GRAECIAE Certes, lors de son voyage de Grèce NON AUSUS EST INTERESSE ET SACRIS ELEUSINIS, il n'osa pas participer non plus (=ET) aux Mystères d'Eleusis INITIATIONE QUORUM de l'initiation desquels IMPII ET SCELERATI SUMMOVENTUR les impies et les criminels sont interdits VOCE PRAECONIS par la voix du héraut.

commentaire

introduction

Avant l'efficace mise en coupe réglée/la diatribe de Chantal Osorio, faisons-nous l'avocat du diable, cum grano salis, pour le plaisir de la contradiction sophistique.

En reprenant les éléments dispersés ci-dessus:

1) Notons que ce texte abonde en évocations précises des REALIA romains:

CESSURUS IMPERIO, en reprenant le comportement mélancolique de Tibère à Capri, cette évocation se faisant hysteron-proteron, puisque Tibère lui-même s'était retiré d'abord à Rhodes en +6, suite à son mécontentement du comportement de sa femme, Julie, fille d'Auguste, et de la mise en exergue des deux princes de la jeunesse, petits-fils d'Auguste: le gendre se sent floué. Notons que, plus tard Dioclétien, MUTATIS MUTANDIS, en fera de même dans son palais de Split)

HONORE ET POTESTATE: les marques extérieures du pouvoir (titulature, préséance, marques de respect de la part de son fils empereur) puis sa réalité: le droit d'intervenir dans les affaires de l'Etat, via par ex. les affranchis. La STATIO enlevée est la marque la plus visible de sa déchéance: elle n'a plus les faveurs ni les marques du pouvoir.

CONTUBERNIUM: < CUM TABERNA= la communauté de vie des soldats sous la même tente - et non dans la même taverne, n'en déplaise à la Madelon; PALATIUM a donné en français palais, puisque l'habitation de l'IMPERATOR se trouvait sur le mont palatin, au-dessus du CIRCUS MAXIMUS (la plébe) d'un côté et du FORUM ROMANUM de l'autre (SEANTUS POPULUSQUE ROMUNUS), en symétrie aussi avec le Capitole et sa triade (RELIGIO et MOS MAJORUM);

LIS LITIS, le procès, cf. un litige, c'est ainsi qu'à Rome, comme à Athènes, une partie des conflits politiques se réglait, ici avec du harcèlement juridique.

SECESSUS: Les romains riches quittent la Ville en été, pour échapper aux fortes chaleurs de l'été et à leurs fièvres dues aux eaux stagnantes des arae salinariae (marais salants); ils y passent aussi les périodes de fête, cf. Néron pour les Quinquatries à Baies, en Campanie. Toute VILLA qui se respecte est bien sûr en front de mer, pour bénéficier de la brise du soir, au bord d'une VIA dûment pavée, TERRA MARIQUE, expression militaire s'il en fût, est très bien venu ici; CONVICIA ET JOCOS: il s'agit d'escarmouches verbales, voire de sarcasmes (cf. son sens étymologique), donc c'est la guérilla permanente. les Romains aimaient les lazzis bien lancés (cf. les rappels de l'esclave au triomphateur), les bons mots à l'emporte-pièce, cf. le succès des satires

MINIS ET VIOLENTIA=ses violentes menaces, car comment imaginer, dans ce monde viril, la violence d'une femme? ou alors volonté de déprécier le pusillanime Néron, voire ce serait le comportement (avéré historiquement?) d'Agrippine, qui manquerait pourtant alors totalement d'intelligence politique - ce que sa carrière au centre du pouvoir dément; ainsi Suétone, sans vouloir nous influencer, nous pousse à nous interroger sur les motivations de chacun: un ouvrage historique n'a pas à asséner des vérités.

L'attention quasi maniaque portée aux moindres détails, avec les termes techniques qui abondent tant en ce qui concerne les bateaux que les poisons ou les accidents plus ou moins probables, le tout comme en écho au TERRA MARIQUE précédent!

NEGOTIUM: OTIUM=le loisir, intellectuel!, propre au citoyen digne de ce nom, le NEG-OTIUM est un travail, cf. le négoce, cette activité même étant sentie comme peu reluisante par nos paysans-soldats qu'étaient les romains, à l'origine!

CELEBRARE SIMUL: ainsi se marque la réconciliation: A) les vies personnelle, politique et religieuse sont intimement mêlées. B) les romains recherchent le groupe et son accord, ce qui n'a rien de surprenant, même si pour nous, français individualiste, c'est archaïque, cf. l'instinct grégaire des américains, lors de leurs WE et invitations mêlant intimement travail et amitié superficielle, mais hautement affichée: malheur à l'homme seul.

CONVIVIUM: les banquets font partie des fêtes religieuses (cf. l'origine du mot orgies, fête religieuse chez les Grecs célébrant par ex. Dionysos, alias Bacchus chez les Romains. Etymologiquement: vivre avec

Les figures surnaturelles évoquées sont dans le droit fil de l'imaginaire antique. Il suffit d'en parler à Oreste, l'assassin de sa mère Clytemnestre et de son amant Egisthe; la scène est très classique. Comme le désir d'apaiser les Mânes, au nom euphémique, par prudence, comme l'atteste l'abréviation lapidaire sur les tombes: D M=Dis Manibus, aux Dieux mânes (cf. les Euménides en Grèce, les Erinnyes, qualifiées ainsi de bienveillantes)

IMPII n'allons pas inférer de cet interdit solennel (VOCE PRAECONIS) une quelconque éthique - c'est le christianisme qui s'en chargera: l'impureté est en fait physique, il suffit de s'en nettoyer en suivant les rites et l'on sera purifié (d'ailleurs pensons au dérapage des indulgences, ce qui explique le schisme puis l'hérésie protestants - mais mes thermes sont un bel exemple de catho-centrisme!). C'est ce que tente d'ailleurs, en pure perte, Néron; bizarrement, sa conscience - ou le remord? - le poursuit, cf. Hugo et sa Légende des siècles, avec notre premier assassin, Caïn; mais - et c'est bien de son  temps, cf. le thème récurrent de la décadence, - avec EVOCARE PER MAGOS, il n'a pas respecté les règles, les rites à suivre scrupuleusement, RITE, de la RELIGIO, même si, en bon syncrétiste, il s'est appuyé aussi sur le passé, avec l'expression consacrée et attendu: SACRO FACTO: on est donc loin en fait du for intérieur chrétien et de sa résipiscence, malgré la confession publique de ses angoisses qui équivalent à un aveu, quasi forcé.

Eleusis: on pourrait croire à un on-dit, et que Néron, vu ses crimes, ne pouvait se sentir touché par un tel interdit... Mais Auguste lui-même, comme tout romain qui se respecte - d'où le respect étroit du MOS MAJORUM - était d'une superstition rare pour nous.

2) travail stylistique d'orfèvre pour mieux évoquer

cf. ce qui a été évoqué ci-dessus sur les tropes/figures de style/ structures binaires, etc. cf. Chantal Osorio

3) l'atmosphère pesante d'une cour (CONTUBERNIUM), où les luttes intestines sont constantes, est bien rendue, avec, par contraste, la quête - épicurienne? Plutôt hédoniste - de l'ataraxie, cf. le terme QUIES.

Les dissensions: EXQUIRENTEM/CORRIGENTEM, avec l'effet: GRAVABATUR, suivi en toute logique sémantique, vu les sèmes communs à ces deux verbes, par ONENARET

l'inquiétude: INQUIETARENT, QUIESCENTEM pour mieux l'empêcher

PERDERE STATUIT: notons l'euphémisme, la suite sera plus brutale: PERIRET, MATREM OCCIDI, MORTE, INTERFECTAE; donc Suétone souligne l'impuissance/l'inefficacité des hommes de main de Néron, puisque ceci ne sera pas immédiatement concrétisé, au rebours d'un pouvoir absolu)

VENENO amène son envers: ANTIDOTIS. Le vocabulaire du complot, de la pensée machiavélique tendue vers le crime est constant: COMMENTUS EST, cf. tous les verbes évoquant la pensée, les termes impliquant la technique.

(Passons à la palinodie): Même si nul ne sort grandi de cette affaire, car le mobile profond: la lutte pour le pouvoir, apparemment de part et d'autre (cf. MINIS AC VIOLENTIA, bien maladroites de la part d'une mère qui, au rebours de son fils avec son chantage: CESSURUS IMPERIO ABITURUS RHODUM, ne peut s'appuyer - du moins d'après Suétone car ce n'est pas le cas chez Tacite - sur la protection de la plèbe romaine), oui, cette LIBIDO DOMINANDI chère à Pascal, reste  inextricablement mêlé à des pulsions incestueuses pour mieux déprécier Néron, le parangon de toutes les turpitudes et infamies.